Qu’est-ce que le mieux-être facilité par le cheval?

Dans la grande famille des interventions en zoothérapie, le travail avec le cheval se démarque. Nous retrouvons 2 grandes familles, celle en lien avec l’équitation que la plupart d’entre nous connaissons : l’équithérapie, et celle, plus spécifique au cheval et basée sur ses comportements naturels ou sur l’éthologie : le mieux-être facilité par le cheval ou « MFC » En MFC, la relation prime sur la technique équestre d’où la pertinence de ma profession de psychoéducatrice.

Dans cette façon d’appréhender le travail avec le cheval, sa contribution est aussi importante que celle de l’humain, il y est donc considéré comme un être sensible, un partenaire à part entière.

Attention ici à la croyance populaire, le cheval n’est pas le thérapeute!

Plus concrètement, une séance nécessite la présence de 3 partenaires : le client, le professionnel et les chevaux. Le rôle du professionnel est de faciliter l’expérience du client, lui permettre de valider l’expérience et d’en tirer la compréhension nécessaire pour agir sur les schémas relationnels ou les thèmes récurrents de sa vie. Il met le client en lien avec son ressentis immédiat, son vécu et les interactions qui se déroulent avec le cheval en donnant du support si nécessaire. En général, lorsque le client est en contact avec le cheval, le professionnel est discret et observe sauf si un enjeu de sécurité (physique et psychologique pour la personne ou le cheval) est présent.

La somme de ces interactions devient la relation. Celle-ci se bâtie dans les échanges où chacun s’ajuste aux signaux de l’autre, à ce qu’il ressent face à ces signaux pendant que l’autre, fait de même créant une synergie propre à ces 2 êtres.

Pourquoi le cheval?

Un cheval nous guide à notre rythme.
D’un chemin sur lequel on s’acharne … parfois à FAIRE toujours plus.
Vers le chemin de l’ÊTRE.
Celui du SOI authentique.

Le rôle du cheval

Il est naturel!  Étant un être sensible, le cheval reflète 100% de ce que nous sommes dans l’instant présent. Il nous guide vers ce que Linda Kohanov appelle notre «Soi authentique».

Le cheval ne juge pas, il ressent ce que nous sommes et traite nos émotions comme des informations. Elles ne sont ni positives, ni négatives. Pour lui, l’émotion est un langage et permet d’intier des interactions porteuses de changements.

​Le mieux-être facilité par le cheval nous aide à nous recentrer sur nos besoins physiques, émotionnels, relationnels et spirituels! Il nous permet d’être plus à l’écoute de nos ressentis et de poser des actions justes , au moment présent.

« À travers le cheval, nous pouvons arriver à une prise de conscience forte, qui nous amène, pas après pas, à augmenter la confiance en nous, en nous permettant ainsi de faire face à la vie de façon plus sereine.

C’est ainsi que nous verrons le cheval… sous une autre lumière ; il sera un ami qui nous accompagne, certes, dans le voyage, qu’il soit d’une journée ou d’une vie, mais aussi dans notre développement personnel.

Nous aurons beaucoup plus de respect pour ce noble animal […]

Nous aurons un oeil plus attentif et responsable, car nous aurons développé une grande sensibilité.

Nous devons au cheval le respect qu’il mérite et que tout simplement sa silhouette nous impose. »

ALESSANDRA MORO-BURONZO, Savoir écouter les chevaux.

Voici Mme Deborah Marshall, pionnière au Canada dans le Mieux-Être facilité par le cheval. Dans la vidéo (en anglais), elle explique l’approche de façon simple et montre le témoignage d’une participante.

Source: http://www.generationfarms.ca/psychotherapy/about_news.shtml

Je vous invite à visionner cette vidéo dans laquelle M. Jean-Loup Peguin vulgarise bien les bénéfices de collaborer avec les chevaux dans un travail de développement personnel, si révélateur de l’être authentique.

Fournisseur de services en psychoeducation pour :

Fournisseur de services en ostéopathie pour :