Qu’est-ce que le mieux-être facilité par le cheval?

Dans la grande famille des interventions en zoothérapie, le travail avec le cheval se démarque. Nous retrouvons 2 grandes familles, celle en lien avec l’équitation que la plupart d’entre nous connaissons : l’équithérapie, et celle, plus spécifique au cheval et basée sur ses comportements naturels ou sur l’éthologie : le mieux-être facilité par le cheval ou « MFC » En MFC, la relation prime sur la technique équestre d’où la pertinence de ma profession de psychoéducatrice.

Dans cette façon d’appréhender le travail avec le cheval, sa contribution est aussi importante que celle de l’humain, il y est donc considéré comme un être sensible, un partenaire à part entière.

Attention ici à la croyance populaire, le cheval n’est pas le thérapeute!

Plus concrètement, une séance nécessite la présence de 3 partenaires : le client, le professionnel et les chevaux. Le rôle du professionnel est de faciliter l’expérience du client, lui permettre de valider l’expérience et d’en tirer la compréhension nécessaire pour agir sur les schémas relationnels ou les thèmes récurrents de sa vie. Il met le client en lien avec son ressentis immédiat, son vécu et les interactions qui se déroulent avec le cheval en donnant du support si nécessaire. En général, lorsque le client est en contact avec le cheval, le professionnel est discret et observe sauf si un enjeu de sécurité (physique et psychologique pour la personne ou le cheval) est présent.

La somme de ces interactions devient la relation. Celle-ci se bâtie dans les échanges où chacun s’ajuste aux signaux de l’autre, à ce qu’il ressent face à ces signaux pendant que l’autre, fait de même créant une synergie propre à ces 2 êtres.

Activités disponibles