Respecter ses limites et s’aimer!

Avez-vous le sentiment d’avoir du pouvoir sur la relation avec votre cheval?  Ou d’être parfois victime des évènements, se ses décisions? 

 

Ça parle peut-être de la personne derrière le cavalier ou la cavalière? L’estime de soi, c’est une évaluation personnelle de qui nous sommes, de ce que nous valons afin de déterminer ce que j’accepte ou pas…. De mon cheval, ou des autres gens que je côtoie. L’estime de soi, c’est de vivre en concordance avec mes valeurs et avoir le sentiment d’être celle ou celui qui est aux commandes de sa vie!   C’est de franchir le pas de faire confiance qu’on est la meilleure personne pour prendre les décisions pour notre cheval.  Que ce soit pour sa santé ou pour son éducation.

 

L’estime se bâtit à travers les yeux de ses parents et de ses proches tout au long de notre parcours de vie.  Avoir eu des parents aimants, c’est d’avoir appris les bases de l’estime de soi.  Avoir un mentor qui nous encourage a le même effet lorsque l’on est débutant dans le merveilleux monde des chevaux!

 

On m’estime alors je mérite de m’estimer moi-même! Je sais ce qui est bon pour moi et mon cheval…

Avoir eu des parents, des proches aimants et un mentor rassurant, c’est avoir bénéficié d’un quitte de départ pour devenir un adulte qui se respecte assez pour mettre des limites et assumer ses décisions.  Quand j’ai assez d’estime, je peux me permettre de dire non aux choses qui ne sont pas alignées sur mes valeurs sans avoir peur des conséquences.  Comme cavalier, c’est d’être en mesure de traiter mon cheval en lien avec mon propre style éducatif, mes connaissances et, d’être en mesure de le faire malgré les tentatives des colocs d’écurie de nous influencer sous prétexte que cette méthode ou celle-ci est meilleure… Quand j’ai assez d’estime, je me vois telle que je suis, avec mes forces et mes difficultés et leurs effets sur ma relation avec mon partenaire à 4 pattes.  Je sais qu’agir de la sorte avec mon cheval aura des bénéfices et j’assume les conséquences de mon approche avec lui.   Je connais mes limites avec mon cheval, mes limites personnelles et les limites de mes compétences et les respecte!  Je peux ainsi créer un espace sécuritaire (physiquement et émotionnellement) avec mon partenaire à 4 pattes et vivre en harmonie dans ma relation.

 

Petit clin d’œil dans la psychologie..« Le locus de contrôle de Rotter (1966) définit l’estime de soi comme la croyance de l’individu qu’il est acteur des évènements de sa vie (lieu de contrôle interne) ou victime (lieu de contrôle externe). Dans la hiérarchie des besoins de Maslow (1970), l’estime de soi correspond à une double nécessité pour l’individu : se sentir compétent et être reconnu par autrui. » [1]  Et si on appliquait le principe à la relation avec notre cheval?  Et si ça approfondissait ladite relation plutôt que ce que la croyance populaire nous dit que ça la mettra à risque?

 

Découvrez si vous êtes à l’image de vos valeurs?  Êtes-vous en mesure de déterminer où sont vos limites?

Plus je m’estime, plus j’ai le courage de vivre en lien avec ce qui m’importe, avec mes valeurs.  J’ai confiance en ma capacité à faire les choses et me sens à la hauteur pour relever les défis.

 

  • Suis-je la cavalière que j’aimerais être?
  • Quelles valeurs sont les plus importantes à mes yeux dans ma relation avec mon cheval?
  • Est-ce que je vis en lien avec elles? Quelles sont les actions qui m’en approchent?
  • Quelles sont les difficultés qui m’en éloignent ?
  • Avez-vous remarqué les principales émotions présentes lorsque vous en faites plus que ce que vous en avez réellement envie? Lorsque vous donnez plus d’importance aux besoins de l’autre plutôt qu’aux vôtres?

 

 

Aimeriez-vous qu’on vous offre un nouveau quitte de départ?  Aimeriez-vous en offrir un à une personne importante pour vous?

 

« De plus en plus d’études montrent que l’estime de soi est au cœur de la performance des personnes, des équipes et des entreprises. Les bénéfices d’une bonne estime sont nombreux : une meilleure lucidité, une stabilité émotionnelle, une meilleure résistance au stress et à l’échec, une plus grande capacité à se dépasser et gagner en assurance. »[2]  En suivant le lien, vous pourrez faire le test de Rosenberg : L’échelle de l’estime de soi.  Mais en attendant, réfléchissez un instant, comment une amélioration de votre estime viendrait influencer votre relation avec votre partenaire équin?

 

1,2,3 ACTION pour l’ESTIME!

 

Faites l’expérience suivante :

  1. J’identifie une valeur que j’aimerais incarner plus dans ma relation avec mon cheval. J’identifie les bénéfices à l’incarner, les émotions que je ressentirai; je me projette dans le futur proche où j’aurai réussi mon défi, je me sens comment?
  2. J’identifie les obstacles que j’anticipe et les moyens pour les dépasser;
  3. J’identifie 1ou 2 actions à faire pour incarner plus ma valeur dans le quotidien avec ou sans mon cheval;
  4. Je transforme mes peurs en besoin…ex : J’ai peur de ne pas réussir          Quels outils ai-je besoin pour avoir confiance en mes capacités?
  5. Je me félicite pour chacun de tous les petits pas!

 

Je peux maintenant manifester ma fierté et assumer mes erreurs avec équanimité.

Lorsqu’on s’estime assez, on peut décider des limites qu’on se met et celles qu’on impose aux autres pour prendre soin de soi ….

Mettre des limites c’est déterminer les frontières de notre zone de souveraineté, l’espace dont notre corps a besoin pour que notre esprit soi présent et confiant.

 

Pour en savoir plus je vous invite à nous suivre sur www.unchevalpourmieuxvivre.com

Vous découvrirez une approche innovatrice qui allie la psychoéducation et les chevaux.  Par cette approche, que vous soyez un parent, un conjoint, un travailleur autonome, un employé ou un employeur, un cavalier, vous découvrirez des services adaptés qui vous permettrons d’expérimenter vos zones de souveraineté, d’expérimenter le cycle des émotions et ses effets positifs sur votre assurance, sur votre résistance au stress et enfin, ressentir le plaisir d’être en connexion avec la nature et l’animal exceptionnel qu’est le cheval.

 

[1]https://fr.wikipedia.org/wiki/Estime_de_soi

[2]https://www.ekilium.fr/blog-coaching/tests/echelle-estime-de-soi-rosenberg/

2 Commentaires sur “Respecter ses limites et s’aimer!

  1. Sonya Dubeau says:

    Bonjour Sandra, je suis en processus de changement. J’ai les mêmes aspirations que toi,mais j’en suis qu’au début de mes recherches. Disons qu’on s’y perd un peu :-S Je suis infirmière de profession depuis 24ans. J’ai mes propre chevaux que j’ai debourrer moi même à la selle et attelage. J’ai mes cavaliers 6 aussi. La compétition ne m’intéresse pas mais plutôt le contact avec l’animal dans tous ses échanges avec l’humain, c’est un grand professeur! Bref est-ce possible pour toi de me guider. Questions de faire les bonnes actions. J’apprécierais énormément ton support.
    Au plaisir
    Sonya Dubeau

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *